Suivez-nous sur La Corrida de Houilles sur Facebook La Corrida de Houilles sur Twitter

Vous êtes ici

Accueil | Skah : De Patron à Parrain

Skah : De Patron à Parrain

Label IAAF
02 déc 2013

"Ma préférée ! " C'est ainsi que le champion olympique, qualifie la Corrida dont il est l'octuple vainqueur. Pour la 42ème c'est en parrain de l'épreuve que Khalid Skah nous revient.  Il est intarissable sur - Sa course - On en oublierait presque ses titres de champion du monde de Cross Country, du semi-Marathon et sa médaille d'or sur 10 000 mètres  au J.O de Barcelone en 1992. Il faut dire que le Marocain est un fidèle du bitume ovillois, aucun autre athlète n'aura marqué l"épreuve d'une empreinte aussi profonde. Il gagne sans interruption de 88 à 93  puis en 95 et 97.  "... Je courrais comme s'il s'agissait d'un combat et sans rien lâcher, jusqu'au bout ... Cette course est idéale pour préparer la saison d'athlétisme.. Les plus grands y venaient et y viennent toujours. " Si Khalid Skah devait avoir un regret " ... C'est de  ne pas en avoir gagné d'autres... En 94 je suis blessé et Haile Gebresselassie gagne la corrida, je l'ai battu en cross et aurait aimé en faire autant à  Houilles... En 99 également je m'étais spécialement préparé, mais la tempête en a voulu autrement.." (épreuve annulée). Aujourd'hui à 46 ans, Skah, " Fonctionnaire d'état au Maroc" préside la ligue et son club d'athlétisme à Fez. Ce passage de patron de la corrida à parrain de l'épreuve, il le voit comme une évidence: "... Revenir à Houilles, c'est comme retrouver ma famille, et un public qui m'a toujours soutenu, je veux rendre à la corrida ce qu'elle m'a apporté et je souhaite en être un ambassadeur efficace "Propos recueilli le 1/12/2013
1er Janvier 89 (corrida 88)  Quand Khalid Skah surprend tout son monde.
On attendait Prianon et ce fut Skah ! Personne n'aurait misé 10 francs sur ce Marocain de 21 ans - vivant 9 mois sur 12 à Oslo- et au palmarès quasi vierge, n'est une victoire aux 20 km de Vanves... Et pourtant il l'a fait, à la gagne, avec 2 secondes de mieux que Jean-Francois Prianon privant la France d'une victoire qu'elle ne connaîtra plus jamais. Le public Ovillois ne lui en veut pas un seul instant, reconnaît et accueille chaleureusement le jeune et audaciaux champion. Après les Boxberger, Bouster, Arpin, mais aussi le règne du Portugais Mamede, voici l'ère du Maroc, le début d'une formidable carrière et d'une belle histoire d'amitié entre Houilles et Khalid.  

 

1er janvier 89 Khalid Skah signe contre toute attente la première de ses 8 victoires.